Immobilier neuf ou ancien : à Saint Cyprien, pas de jaloux !

Le quartier ne regorge pas de biens à vendre, l'offre est même plutôt limitée à Saint-Cyprien, pour le plus grand bonheur des vendeurs, un peu moins pour celui des acheteurs

Immobilier neuf ou ancien : à Saint Cyprien, pas de jaloux !

Le Grand Saint-Cyprien

Saint-Cyprien pour les toulousains, c’est la Rue de la République, un marché, un métro, la place Olivier, la place de l’Estrapade et celle du Ravelin. Saint-Cyprien pour ceux qui y vivent, c’est un peu plus que ça. Et Saint-Cyprien pour les professionnels de l’immobilier, c’est même encore plus que ça. Parce que le rayonnement de ce quartier extrêmement attractif s’étend désormais  au-delà des frontières initiales.

Les acheteurs veulent évidemment être au plus près de ce qui fait le charme du quartier, mais les professionnels comme Nadia Fourcade, de l’Agence ERA IMMOBILIER de Toulouse Saint Cyprien, savent qu’il ne faut pas hésiter à voir un tout petit peu plus loin. Jusqu’à Ancely, où les biens, neufs ou anciens, sont bien plus abordables qu’au cœur du quartier.

A titre d’exemple, Nadia Fourcade précise que son agence ERA IMMOBILIER de Toulouse Saint Cyprien a vendu un T4 de 85 mètres carrés à Ancely pour 143 000 Euros. Tandis que la même surface, avenue Etienne Billières, s’est vendue 270 000 euros. Une différence énorme, qui s’explique par le secteur, et pourtant les quartiers alentours bénéficient tout de même de la bonne réputation de Saint-Cyprien.

 Les logements neufs se vendent comme des petits pains

D’après notre experte, Nadia Fourcade, directrice de l’Agence ERA IMMOBILIER de Toulouse Saint Cyprien ; il n’y a qu’à voir à quelle vitesse se sont vendus les lots de la Résidence Carré d’Art, au 93-99 Allées Charles de Fittes, pour comprendre à quel point la demande est forte. Aussi bien dans le neuf que dans l’ancien. Le neuf qui attire toujours deux types de profils : l’acheteur qui veut du confort et du haut de gamme ; et l’investisseur. Dans le quartier les deux types de population sont bien représentées, et pour cause. Que ce soit pour y vivre ou pour y mettre un bien à la location, Saint-Cyprien est une valeur sûre.

La proximité immédiate des commerces, sa diversité, l’ambiance, le métro, le marché, les écoles, les crèches : tout est réuni pour attirer les acheteurs. Ils ne peuvent pas se tromper en achetant dans le quartier, et ils le savent. Les promoteurs aussi, qui n’hésite pas à s’établir à Saint-Cyprien. Chaque nouveau contrat sera de toutes façons une réussite.

Et l’ancien n’a rien à lui envier

Si le quartier est attractif pour les acheteurs dans le neuf, il l’est aussi, et pour les mêmes raisons ; pour les acheteurs, dans l’ancien.

L’ancien reste même très prisé à Saint-Cyprien. Les briques, le cachet, la vielle pierre conservent leur pouvoir d’attraction, et si le produit est bien placé, il ne fera pas long feu sur le marché. 

Pour bien vendre et acheter l’agence ERA Immobilier de Toulouse Saint Cyprien a mis en place un système de ventes privées permettant aux acheteurs ayant rencontrés l’agence d’être mis en priorité sur les affaires avant même leur parution sur le Web. Cette technique permet à la fois de mettre en avant des acheteurs sérieux ayant validé leur projet et leur financement tout en préservant l’image du bien très vite galvaudée aujourd’hui. L’idée étant, dans un contexte de forte demande, de « défendre les intérêts du vendeur tout autant que ceux de l’acheteur » précise Nadia Fourcade. La directrice de l’agence tient en effet à respecter cet équilibre, gage de satisfaction client avant tout.

 Néanmoins Nadia est catégorique : un accueil chaleureux, une écoute attentive, et des critères de recherche personnalisés sont autant d’ingrédients qui permettront à l’acheteur d’être en confiance, et au vendeur de vendre correctement son bien.